Aller au contenu

Le Shiatsu pour équilibrer le monde, Interview de Kumiko Kanayama

Kumiko Kanayama est née au Japon et a grandi dans l’univers du Shiatsu. Nièce d’Ohashi, elle vit à présent à New York où elle enseigne le Shiatsu, qui pour elle est une pratique centrale pour apporter de la paix, de l’amour et du bonheur dans le monde.

Propos recueillis et traduits par Barbara Aubry.

Selon votre expérience et observation, quelle différence percevez-vous entre l’homme et la femme dans la pratique du Shiatsu ?

Je ne suis pas sûre.

D’après mon expérience, tout le monde a un beau toucher léger et un cœur doux. Le cœur et la capacité intellectuelle de comprendre le toucher, les méridiens, les tsubos et l’énergie se refléteront dans le travail du shiatsu.

Les mains transmettent la gentillesse pour donner de l’énergie de guérison aux autres.

Je pourrais dire qu’un homme a plus un toucher Yang, et qu’une femme a plus un toucher Yin, mais un client de 90 ans m’a toujours dit que mon toucher était fort. Donc, je ne peux pas répondre à cela, je pense que chacun est unique et le Shiatsu cultive l’unicité de chacun.e.

De plus, nous faisons nos propres évaluations. Bien sûr, nous travaillons avec des clients et nous faisons des ajustements par le biais du Hara, mais il y a quand même une unicité inconnue et non mesurable dans le travail énergétique.

Kumiko-Kanayama-3

Comment définiriez-vous le masculin, ses principales qualités ?

Nous avons à la fois l’énergie Yin et Yang à l’intérieur de nous. Tout dépend de l’usage que l’on souhaite en faire. Nous pouvons être un Yang fort-masculin et nous pouvons être une énergie douce-féminine-Yin selon les moments. Nous avons besoin des deux.

Nous avons besoin de dureté et de douceur, de mouvements forts et des mouvements « faibles » d’écoute.

Je ressens un fort changement globalement, où les femmes deviennent plus fortes mais d’une manière différente des hommes. Qu’en pensez-vous ?

Oui, nous devons tous cultivé notre propre force pour traverser une période très challengeante de l’évolution humaine.

Mon enseignante, Pamela Hannay, m’a dit que la relation se renforce ou meurt. Notre relation avec la nature doit être plus forte, nous faisons partie de la nature et nous devons devenir plus forts.

À mon avis, plus fort signifie plus d’équilibre intérieur, comment pouvons-nous devenir plus équilibré.e.s ?  La réponse pour moi est le Shiatsu. Dans mon esprit, le Shiatsu peut apporter l’équilibre intérieur et l’équilibre chez les autres et aussi de l’équilibre dans la société.

Plus nous avons un esprit équilibré, plus la société sera équilibrée. Et lorsqu’on est équilibré, les 5 éléments fonctionnent bien, il ne nous viendra même pas à l’esprit de tuer des gens. Nous voulons être pacifiques, plus heureux.ses et aimant.e.s.

Je crois que le Shiatsu est un cadeau pour nous.

5-elements
Les 5 éléments

Comment le rôle des femmes a-t-il évolué ces dernières années ? Que pensez-vous des groupes de femmes qui surgissent spontanément un peu partout en ce moment ?

La société a radicalement changée, nous les femmes sommes une partie importante de la main-d’œuvre. Nous sommes douées pour prendre soin des autres. Je crois que le Shiatsu pourrait être une grande force, un travail qui permet une belle vie en lien avec la famille et les autres.

Nous pouvons travailler selon notre propre évolution physiologique féminine, nous pouvons travailler en famille, nous pouvons être à la maison, nous pouvons élever des enfants, nous pouvons vivre la ménopause et nous pouvons tomber malades. Le Shiatsu fait partie du mode de vie des gens, en particulier des femmes.

C’est un si beau métier et j’aimerais que plus de femmes et d’hommes me rejoignent.

Pouvez-vous nous dire comment la main féminine a contribué à la main masculine en Shiatsu ?

Encore une fois, c’est difficile à dire, tout est question de perspective.

Physiologiquement, les hommes ont de plus grandes mains, ce qui signifie un plus grand espace pour pénétrer l’énergie, mais cela signifie-t-il que c’est bon ? Certaines personnes aiment les mains chaudes, les mains plus douces, les mains fortes, l’énergie vive, une énergie plus douce ou une énergie forte, tout dépend.

Il faut l’essayer. Tout le monde est si unique.

Kumiko-Kanayama-shiatsu

Quelle est votre définition du Yin ?

Le Yin : La nuit, le repos, le sommeil, le calme, la paix, se détendre, récupérer, restaurer, la méditation.

Où réside la force des femmes selon vous et avez-vous un conseil pour les femmes de demain ?

La force réside dans le Hara, le centre de notre être.

Je leur dirais d’être fidèle à elles-mêmes et de se faire confiance.

Que souhaitez-vous transmettre, où mettre en place ?

Le Shiatsu est amour, paix et bonheur. C’est ce que j’ai appris de mon enseignante bien-aimée, Pamela Hannay.

Je le crois et je voudrais le transmettre aux autres pour profiter de la vie avec le Shiatsu.

Kumiko-Kanayama-2

Parlez-nous de votre projet de Five lights stars (Shiatsu Gathering)

Je suis dans le domaine du Shiatsu depuis ma naissance.

Ma grand-mère m’a appris le Shiatsu, et mon grand-père m’a appris le Makko Ho. Ma mère m’a appris le pouvoir de la méditation, et mon père m’a appris le pouvoir de la connexion énergétique.

Quand je suis venue à New York, j’étais avec mon oncle Ohashi pendant des décennies, j’ai toujours été dans le domaine du Shiatsu, j’ai grandi avec du Shiatsu même aux USA.

Mon oncle, ses professeurs et moi avons formé tant d’élèves et d’enseignants ! J’ai fait toutes ces rencontres car j’étais à l’Institut Ohashi 24h/24 et 7j/7. J’ai rencontré tant de gens là-bas; tant de professeurs sont restés dans mon appartement lorsqu’ils venaient se former où enseigner à New York depuis l’étranger ou d’un autre État.

Le Shiatsu a toujours été mon projet global. Rien n’est sophistiqué, le Shiatsu est global en raison de l’unicité des personnes et de l’unicité de l’énergie de chacun.e.

Pour l’instant, je le fais avec mon équipe, l’équipe Five Lights.

Je suis très dévouée et je ressens une forte responsabilité de laisser notre héritage à la prochaine génération et pour l’avenir.

Kumiko-Kanayama
Kumiko Kanayama

1 commentaire pour “Le Shiatsu pour équilibrer le monde, Interview de Kumiko Kanayama”

  1. Bonjour et merci pour ce beau reportage !! Une belle femme. Ça me donne envie de continuer dans mes projets avec le shiatsu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code